Une Avocate à Marseille pour défendre les victimes d'infractions

Vous avez subi une agression. Vous êtes blessé physiquement, psychologiquement. Vous déposez plainte et vous ignorez tout du véritable « parcours du combattant » qui va s’ouvrir, auquel vous n’étiez pas préparé.

Pourtant, dans la plupart des cas, que l’auteur de l’infraction soit connu ou pas, vous avez droit à une indemnisation.

Votre plainte, à l'initiative du parquet, déclenche la constitution auprès des services de police ou de gendarmerie, d’un dossier auquel vous n’avez pas accès. Le seul document qui vous est remis, dans le meilleur des cas, c’est votre plainte.

De nombreux mois peuvent s’écouler entre la plainte, la transmission du dossier au parquet, et l’information que vous recevrez ou non sur la suite donnée.

​​​​​​​Je suis là avant tout pour vous conseiller, vous accompagner, et vous aider à faire valoir vos droits.

L’aide aux victimes, le conseil et l’assistance

Je peux vous aider dans vos démarches, vous expliquer le déroulement de la procédure, vous aider à préparer votre dossier pour la suite, vous indiquer quelles sont les pièces qui vous seront nécessaires, me procurer une copie du dossier d’enquête, vous conseiller sur le point de savoir s’il est opportun vous constituer ​​​​​​​partie civile, de saisir la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions (Requête CIVI), ou toute autre juridiction.

L’évaluation de votre préjudice et l'indemnisation

Les éléments de votre préjudice, la motivation de votre demande d’indemnités, les pièces justificatives jouent un rôle fondamental.

En cas de préjudice corporel, de séquelles, de handicap, il est nécessaire d’avoir recours à une mesure d’expertise. Il peut être nécessaire lors d’une expertise médicale, que la victime soit accompagnée de son propre médecin spécialiste et de son avocat spécialiste, en particulier pour les blessures graves.
L'évaluation, définitive sauf aggravation, du montant de l’indemnisation ne peut se faire qu’après la consolidation - qui est une notion médicale - et sur la base de critères qui sont à la fois très précis et très complexes.
​​​​​​​
Seul un spécialiste en la matière peut être à même de chiffrer le préjudice et obtenir l'indemnisation intégrale de ce préjudice.

Le recouvrement des sommes dues

Si la commission d’indemnisation des victimes (CIVI) a été saisie une négociation pour un règlement amiable, elle peut intervenir avec l’organisme payeur (fonds de garantie).
Sinon, il ne suffit pas d’avoir un jugement. Encore faut-il pouvoir utiliser les procédures d’exécution contre le ou les auteurs de l’infraction, contre l’assureur du civilement responsable si l’auteur de l’infraction est mineur ou bien saisir le SARVI (Service d’Aide au Recouvrement des Victimes).

En conclusion je défends  vos droits

Votre intérêt est d’être bien conseillé dès le départ pour vos démarches par un professionnel compétent en la matière. Un premier contact ne vous engage à rien pour la suite de votre défense et peut être d’une grande aide pour vous.